Diagnostiquer et Diminuer sa charge mentale.

Dernière mise à jour : 10 nov. 2021



Selon l'ipsos 8 femmes sur 10 déclarent souffrir de charge mentale de manière très importante.

Femmes et hommes ne se sentent pas concernés de manière égale : 2 femmes sur 3 (63%) considèrent qu’elles sont davantage touchées contre seulement 1 homme sur 3 (36%).



Alors cette charge mentale dont tout le monde parle, qu'est ce que c'est ?


Déjà, il faut savoir que cette notion est récente. Elle a vu le jour en 1984 avec la sociologue française Monique Haicault dans un article intitulé « La Gestion ordinaire de la vie en deux. »

Elle y explique comment l'esprit d'une femme en couple et qui travaille tend à se surcharger d'informations entre la bonne tenue de son foyer, l'éducation des enfants et ses exigences professionnelles.


Effectivement, la charge mentale ne se résume pas à une liste d'actions à concrétiser mais bel et bien de devoir penser à tout, tout le temps.

La femme se retrouve donc à jongler entre les choses à penser et à faire. Cette surcharge cognitive provoque du stress, un mal être physique, émotionnel et joue clairement sur la confiance en soi.

Portrait chinois façon "Questions pour un champion".


Qui suis - je ?


Souvent perfectionniste, en permanence sollicitée, je ne m'autorise pas à lâcher prise ou à demander de l'aide.

Le repos, je ne connais pas.

Connaître et assouvir mes envies ? Le mot semble s'être effacé de mon dictionnaire en même temps que l'expression « temps pour moi ».


Je suis.... Je suis.... Une femme surmenée ! 👏 Bravo ! Vous avez gagné le droit...de rejouer.


 

Bon, il est vrai que notre société actuelle vend la femme moderne comme une espèce de wonder-woman, à la fois excellente mère, pâtissière, épouse, femme de ménage, pin-up, gestionnaire, organisatrice de goûter, meilleure employée et le tout, bien évidemment, moulée dans une tenue affriolante car oui, la femme d'aujourd'hui est épuisée mais sexy !

Jusqu'à quel point vous reconnaissez-vous dans ce portrait... ? Et ne trichez pas !




Vous l'aurez notée, cette notion de charge mentale me passionne.


Pour celles qui souhaitent aller plus loin et rendre leur esprit plus léger, j'organise une journée de stage (9h30-17h30) à Orléans le samedi 20 novembre pour diminuer sa charge mentale.


Au programme : Diagnostiquer ses besoins, évaluer la valeur de son temps, optimiser sa gestion du temps, comment mieux et avec quel outil répartir les tâches dans sa maison, mieux se concentrer, prendre conscience des comportements auto-saboteurs etc...(Certains trucs et astuces seront donnés selon les besoins des participantes.)


Cette journée est limitée à 8 personnes et elle va être dense alors soyez en forme ! (Pour une fois, c'est votre partenaire qui pensera à la to do list du lendemain. Prenez ce temps pour vous ! Il vous appartient !)

Inscription

Pour l'heure, je vous propose de diagnostiquer votre charge mentale avec le test ci-dessous.




  • Vous avez obtenu une majorité de A :

Votre charge mentale est le fruit d'un cerveau en ébullition, toujours en activité, avec mille idées à la minute, ce qui finit par vous épuiser. En apprenant progressivement à déconnecter votre mental et, peut-être, à revenir simplement à votre ressenti, vous parviendrez à faire redescendre la pression et à retrouver un profond sentiment d'apaisement et de sérénité.


  • Vous avez obtenu une majorité de B :

Votre cerveau fait face à plus d'informations qu'il ne peut en traiter et il se sent dépassé. Vos difficultés de concentration commencent à impacter vos différentes activités. Il est temps d'accorder à votre mental des temps de pause salutaires, et d'apprendre à vou concentrer sur une seule chose à la fois autant que possible.


  • Vous avez une majorité de C :

Quand les contraintes de toute nature saturent votre agenda sans répit, de janvier à décembre, vous finissez par perdre le goût des choses. Lasse des "Je dois" et "Il faut", vous perdez progressivement le contact avec ce qui fait le sel de votre vie et donne du sens à vos actions. Le moment est venu d'accorder une vraie place et du temps au plaisir.


  • Vous avez une majorité de D :

Vous croulez sur les responsabilités et vous ne vous accordez aucun répit. Et si vous posiez votre costume de SuperWoman et que vous commenciez, par petites touches d'abord, à lâcher un peu sur le lest, histoire de voir que tout va bien quand vous vous autorisez à baisser la garde et à vous détendre ?


  • Vous avez une majorité de E :

Votre sentiment d'usure est palpable et doit être pris au sérieux pour que la lassitude et la fatigue qui vous écrasent aujourd'hui ne vous conduisent pas à un épisode d'épuisement.

Le moment est venu de vous placer au centre de vos priorités, de vous reconnecter dès que possible à vos besoins et, plus globalement, à tout ce qui est nécessaire à votre équilibre.


Le comment, c'est à dire les outils pour vous permettre de reprendre le dessus vous seront donnés lors de la journée du 20 novembre.


Pour celles dont la charge mentale n'est pas handicapante, je vous renvoie à l'article "Apprivoiser son mental et ses pensées", vous y trouverez quelques outils pour vous aider à vous soulager.


Au plaisir de vous lire et vous rencontrer ici et là.

Édith Pradalié

www.amshacoaching.com

Source : https://www.ipsos.com/fr-fr/charge-mentale-8-femmes-sur-10-seraient-concernees

SOS Charge mentale de Diane Ballonad Rolland, Petit carnet à l'usage des hommes qui ont une toute petite charge mentale de Claire Delaporte.




334 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout