Apprivoiser son mental et ses pensées.

Cela vous arrive-t-il de vous sentir noyer sous vos #pensées, d'avoir des difficultés à retrouver un #silence intérieur et même de vous endormir ?




En ce qui me concerne, oui ! Mon #mental fonctionne H24. J'ai constamment des idées qui en appellent d'autres, j'ai peur de les oublier alors je les ressasse et à un moment donné je me retrouve submergée par une quantité d'informations à retenir... Bah oui, hein ! Je me donne des injonctions en plus, sinon ça ne serait pas drôle...

Puis, j'ai aussi des listes de tâches qui me traversent et ce que je préfère, c'est me raconter des histoires. Autant vous dire que mes nuits sont réduites à peau de chagrin.


Pour ne pas devenir folle, il a fallu que je trouve rapidement des solutions.


1) La fameuse "To Do List" :



Mon premier outil : La classique To Do List. Dès que j'ai une idée, je la note pour ne pas m'encombrer l'esprit. J'ai donc toujours sur moi, un carnet et un crayon.






2) Quand mes pensées s'écrivent :


Lorsque je me débats avec mon mental, j'entame un dialogue avec lui.

Je fais 10 min d'écriture spontanée en commençant mes phrases par "je pense...". Je ne me censure pas.

Puis je prends du recul et je m'interroge : "De quoi sont faites mes pensées ?", "De quoi ont-elles besoin pour passer à l'action ?", "Mes pensées m'indiquent-elles un réajustement à faire dans mes priorités ?" etc.

J'écris ensuite mes conclusions et réflexions pour passer à l'action.


La semaine dernière je ne me sentais pas bien. Mon mental prenait beaucoup trop de place. Après avoir fait cet exercice, j'ai pris conscience que mon besoin de silence intérieur n'était absolument pas respecté, d'où mon malaise. J'ai donc mis en place des temps pour moi tous les jours avec 5 min de #cohérencecardiaque (via l'application gratuite "RespiRelax") suivis de 5 minutes de #relaxation ou #méditation. Je consacre également 30 min à la lecture. Je me sens tellement mieux. Sensation de retrouver enfin de l'oxygène. :D


3) Je "dépose" mes pensées :


Il est possible aussi de faire une action symbolique pour se soulager d'un trop plein.

Lorsque mes pensées ne sont pas importantes et qu'elles me parasitent, je les "dépose" dans un cercle. Je prends une feuille, je trace un cercle et j'écris en vrac mes pensées à l'intérieur. Elles passent ainsi de mon cerveau à la feuille. Si je veux les supprimer, je peux symboliquement brûler ma feuille ou la déchirer et la jeter.




4) Je transforme mes pensées et les transcendent :


Certaines pensées liées à un stress peuvent être négatives. Quand c'est le cas, je fais deux colonnes : dans la première, je note mes pensées négatives et dans la deuxième son contraire.

Par exemple : Je n'arriverais jamais à terminer ce chapitre => Je suis capable d'endurance et de persévérance, je peux donc prendre le temps de terminer ce chapitre.


On peut aussi dresser la liste de ce qui nous stresse et en face énumérer tout ce qui nous calme. Ensuite, on encercle les items stressants à éliminer et on encadre les items calmants à réaliser. Puis, on passe à l'action !


Voilà, j'espère que ces quelques outils vous aideront autant qu'à moi !


Edith.


Pour vous abonner aux prochains articles :

https://www.amshacoaching.com/blog

https://www.facebook.com/amshacoaching


#Coaching #Amshacoaching #mental #pensées











81 vues
Restons en Contact

Edith Pradalié

Au cabinet sur RDV :

17 Place Saint Charles

45100 Orléans

(Possibilité de se garer rue Lanson-Chenault)

06 07 46 22 45

epradalie@amshacoaching.com

  • Black Facebook Icon
  • Black YouTube Icon

© 2023 par Coach de vie. Créé avec Wix.com

N° SIRET : 880 103 049 00016