Se libérer des personnalités toxiques.





Le lundi 15 mars nous avons échangé sur les relations toxiques. Un grand merci à tous les participants.

Je vous propose ci-dessous un débrief.



Les personnalités toxiques empoisonnent la vie. Elles sont source de conflits, de complications inutiles et surtout de stress. Or, il est démontré scientifiquement, qu'un stress vécu pendant plusieurs mois détruit les neurones de façon définitive, ce qui rend notre cerveau et notre efficacité fragiles.

Les personnalités toxiques sont donc dangereuses pour notre santé.


Elles peuvent se trouver au sein de la cellule familiale (l'enfant doit anticiper les besoins des parents et ne jamais les décevoir. Il ne doit montrer aucune exigence, les rendre fiers d'eux-mêmes et les valoriser), amicale (compétition dans les activités, concurrences, contrôle sur l'autre), privé (violence psychologique, physique, sexuelle ou matérielle) ou professionnelle (persécution, augmentation de la charge de travail, « mise au placard », des consignes floues ou contradictoires, des compétences remises en question etc.) . Egalement dans les milieux religieux, politique, sectaire et thérapeutique. Bref, partout !


Sans omettre omettre notre propre « prédateur intime ». Ce critique intérieur, cette petite voix qui nous pousse à faire ce qui nous nuit, nous empêche de faire ce qui est bon et juste pour nous. Cette voix qui nous critique avec sévérité et nous juge sans cesse.


  1. Qui sont-elles ?

  • Les manipulateurs : Certains manipulent sans intention de nuire : les dépressifs, les dépendants affectifs qui cherchent avant tout des marques d'attention. En revanche il existe des manipulateurs dont l'intention est de nuire et ce, pour leur seul profit : les prédateurs égocentriques ou escrocs relationnels.

Comportement : ment, langage flou, se contredit, ne tient pas ses promesses, se place en victime, prêche le faux pour savoir le vrai, culpabilise les autres ou les met mal à l'aise.


  • Le narcissique : Il est susceptible et auto-centré, toujours en quête de succès et d'admiration. Pour lui, les autres ne sont que des objets.


  • Le pervers : Son plaisir se trouve dans l'angoisse qu'il provoque chez l'autre. Il se plaît à transgresser les codes sociaux, avec cruauté.


  • Le pervers narcissique : Son plaisir est d'avilir, d'humilier et d'anéantir l'autre et ce, sans violence physique.

- Il détruit l'énergie de sa proie. Il la dénigre et la critique.

- Il méprise les désirs de sa proie et l'isole progressivement de son entourage.

- Il n'est jamais satisfait, incapable de se remettre en question et dans le déni total.

- Il joue le rôle de la victime.


  • Le prédateur paranoïaque : Il vit une peur intense. A des doutes constants sur l'autre. Il réagit par de fortes colères ou la fuite. Il est toujours sur la défensive et a une imagination débordante (il interprète et déduit de façon erronée).


2) Quels armes utilisent-ils pour prendre l'ascendant ?


  • La séduction : sait convaincre par le charme, le discours, l'affirmation de soi et l'écoute de l'autre. Il sait toucher, regarder et entrer dans la sphère intime de l'autre (flatteur, bon imitateur d'émotions dont il parle, complice)


  • La disqualification : Dévalorisation de l'autre, manipule ses fragilités et fait culpabiliser : « t'es nulle », « tu fais n'importe quoi ».


  • Communication pervertie : Rend l'autre responsable de tous les problèmes. Demandes contradictoires, chantage, exagération, faux bons conseils. Bref il crée de la confusion chez sa victime.



3) Quels sont chez nous, les signes à écouter ?


Pour une personne en relation avec une personnalité toxique, il en résulte une perte de ses capacités à penser et à réfléchir sereinement. Tout espoir, volonté personnelle, intégrité et dignité disparaissent.


  • Je fais toujours passer les priorités de l'autre avant les miennes.

  • Je ne m'écoute pas.

  • Je le plains au lieu de me plaindre de moi.

  • Je ressens une fatigue générale.

  • Je doute de moi.

  • Je m'isole.

  • J'accepte tout ce qui est flou voire même l'inacceptable.

  • J'ai peur de la solitude et de ne plus être aimé.e.

  • Je crois, j'espère que « ça va s'arranger ».

  • Je crois qu'il me comprends.






Bref, si l'autre vous manque de respect, vous étouffe, s'il est jaloux, égocentrique, incohérent, s'il veut tout contrôler, se montre possessif, refuse toute responsabilité quand quelque chose ne va pas, s'il se comporte différemment avec vous et à l'extérieur, soyez vigilant !!!

Si vous entretenez une relation où se croisent pêle-mêle : dénigrement, doute, tyrannie, abus de pouvoir, rapports de force, hypocrisie, opportunisme, manipulation, chantage, victimisation, médisances, colère, destruction, fuite, évitement, rivalité et envie, fuyez !


4) S'en préserver / S'en libérer !


  • Rester vigilant.

  • Dormir : afin que le cerveau se recharge pour être alerte et l'esprit clair. Le manque de sommeil suffit à faire monter les taux d'hormones de stress.

  • Ne pas se laisser envahir : lorsque vous êtes avec un fumeur, vous n'hésitez pas à prendre de la distance. Pour une personnalité qui se victimise sans cesse, vous pouvez poser la question : Que vas-tu faire pour régler ton problème ?

  • Rester factuel.

  • Travailler sur ses propres blessures : Attirer les personnalités toxiques est une chose, choisir de vivre cette relation, en est une autre.

  • Poser ses limites et refuser de se justifier.

  • Redresser la tête et le corps : des chercheurs ont remarqué que si on redressait quelqu'un de déprimé, il lui était difficile de rester déprimé.

  • Utiliser le recadrage : Si mon amie vit ça, qu'est-ce que j'en pense ?

  • Rester conscient de ses émotions et sensations physiques.

  • Demander de l'aide.

  • S'entourer de personnes solaires : personnes qui font du bien par leur seule présence : par leur sourire leur qualité de présence, leur pouvoir unificateur et créateur. Ils cultivent le beau, le bon, le vrai et le bien.

En bref s'écouter !

  • nos émotions : déprimé, lourd, vide, dévalorisé, brimé, épié, censuré.

  • Notre temps et notre espace intérieur. Si impression d'étouffer, de ne plus avoir d'intimité, attention.

  • Notre posture : « en avoir plein le dos », « du bout des lèvres ». Etes-vous en ouverture, en accueil ou l'inverse ?


En résumé :

  1. je repère les signaux chez l'autre et chez moi.

  2. Je fuis et me (re)construis.

  3. Je m'autorise à refuser ce que je ne voudrais pas qu'il arrive à quelqu'un que j'aime.




N'oublions pas que nous sommes la somme des 5 personnes qui nous entourent. Pour fortifier notre confiance, sachons nous entourer de personnes bonnes et justes pour soi ! :D


A voir : Mon roi, un film de Maïwenn

A lire : "L'autre" de Delphine de Vigan.







Source : Sylvie Tenenbaum, Ariane Bilheran


Au plaisir de vous voir ici et là


Edith d'AmshaCoaching


Hypnose pour une meilleure confiance en soi sur la chaîne d'Amshacoaching


#amshacoaching #personnalitétoxique #confianceensoi #amourdesoi

60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout