Préparer l'année à venir.




Ça, c'est moi quand on me pose la question :


« C'est quoi tes projets pour l'année prochaine ? »

Vous le voyez l’œil qui frise là ?!

J'adooooore les fins d'années.... !

Ce n'est pas pour les multiples calendriers de l'avent à dépiauter (quoi que j'adore en faire un maison pour mon amoureux, histoire de le remercier pour l'année écoulée -Oui, bien sûr, il est possible de détourner le sens d'un calendrier de


l'avent, non mais! 😊), ce n'est pas non plus pour fêter ma venue au monde (très surfait dans ce monde d'égocentriques 😜), ni pour les cadeaux, les lumières et les multiples orgies.


Non ! J'adore les fins d'années car pour moi, c'est synonyme de « tout est à nouveau possible ». La vie m'offre 365 jours tout neufs pour concrétiser mes En-Vies.

Mhummm Chouette (d'où l’œil qui frise) !


C'est peut-être pour ça que j'adore recommencer à zéro : changer de lieux, de métiers, d'environnements, c'est un re-nouvellement et une re-naissance (le papillon n'est pas mon logo pour rien) constants. Je mets un fol espoir dans ce qui est à venir.


Mes rituels de décembre.

Mon carnet d'En-Vies :

Je suis très « carnets ». J'aime les beaux cahiers, écrire, raturer, fluoter, annoter...

À l'époque où j'écrivais (autre histoire, autre vie) je me revendiquais «brouillonneuse», autrement dit « une épicurieuse qui bouillonne » (oui, je sais...).

En décembre 2005, j'ai commencé un carnet où je notais toutes mes EnVies pour l'année à venir. Je ne censurais rien, je notais tout ce qui me faisait vibrer.

Pour vous donner un exemple (et on ne juge pas, hein?!), voici un aperçu de mes EnVies de 2005 :

  • Partir au Maroc.

  • Vivre dans une habitation avec des tours rondes.

  • Travailler à l'étranger.

  • Construire une bibliothèque privé.

  • Écrire une autofiction.

  • Retrouver X (un peu d'anonymat dans cet article que Diantre!)

  • Devenir professeure.

  • Créer un café culturel.

  • Développer mes dons.

  • Aller voir un opéra.

  • Visiter les châteaux de la Loire.

  • Perdre du poids.

  • Expérimenter l'hypnose pour checker des vies antérieures.

  • Aller à Eurodisney avec mon amoureux (précision, je n'avais pas d'amoureux à l'époque).

Je n'ai jamais arrêté depuis 2005. En général vers le 15 décembre, je prends un temps et je me questionne sur ce que je souhaite vivre dans le futur proche.

Faire ces listes d'EnVies me procurent énormément de plaisir. Je ne me donne AUCUN objectif. Je laisse simplement la place à la verbalisation et à l'excitation d'un projet à concrétiser.

Je ne touche, ni ne regarde cette liste de l'année... La vie suit son cours.

Lorsque le mois de décembre arrive, je ressors mon carnet.



(marque : Paperblanks)


Le 15 décembre de chaque année, je sors mon carnet d'En-vies.

Je regarde ce que j'avais noté pour l'année et surligne ce que j'ai réalisé. Ensuite, je note au crayon quand, le lieu et avec qui.

Puis, je reviens sur les années écoulées car très souvent mes souhaits sont exaucés des années après. Là encore, je fluote, note la date, le lieu et avec qui j'ai réalisé mon vœu.

Par exemple, j'ai réalisé une envie de 2005, le 12/03/2020, vous devinez lequel ?:D

Qu'est-ce que cela m'apporte ?


  • Une motivation et beaucoup de joie. Verbaliser et transcrire noir sur blanc mes envies me permet de leur donner corps.

  • La patience et la foi. Je suis toujours très surprise de constater que je réalise des envies des années après les avoir écrites. Dans ces moments, je me dis que « tout est parfait », que les événements désirés arrivent toujours et que mes envies sont des « morbacs » qui se collent à mon cœur. Ahahahha

  • Une vision. Grâce à ce carnet, je me projette dans une vie que je choisis. Cela me rend plus proactive et me permet de me fixer des objectifs.

L'agenda papier pour m'accompagner dans la réussite de mes objectifs.

Bah oui ! Quand même ! Non, parce que soyons réalistes, je ne peux tout de même pas réaliser 40000 envies en 365 jours, surtout sans lampe d'Aladin. Faut dire aussi que certains projets sont plus prégnants que d'autres, c'est à dire plus prioritaires.

C'est là que l'agenda, ô mon bel agenda, entre en scène.

Comme pour mon carnet, je choisis avec soin mon agenda.

(Marque : Women warriors)

À l'intérieur, je note toutes mes actions, mes petits pas qui me permettront d'atteindre mon/mes objectifs.

C'est le côté pragmatique et mise en mouvement de la coach que je suis.

Je note absolument tout pour me décharger d'une charge mentale encombrante, pour avoir une visibilité sur mes différents temps et pour avancer dans mon/mes projets sans efforts.

C'est de cette manière que j'accueille l'année nouvelle : en me donnant une vision sur ce que je veux vivre et en me donnant l'opportunité et les moyens de la matérialiser.

Et vous ? Quels sont vos trucs et astuces pour préparer l'année à venir ?



Au plaisir de vous lire ici et là.

Edith d'AmshaCoaching

www.amshacoaching.com

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout